Femina Canina

L’été du bac, Paula découvre qu’elle a le contact facile avec les animaux. Elle travaille dans une exploitation porcine où ses doigts font des merveilles avec les verrats qu’elle est chargée de traire. Quelques années plus tard, une histoire d’amour improbable se noue entre la jeune femme et Filou, un chien abandonné sur le point d’être euthanasié. À partir de ce moment, c’est décidé : Paula abandonne les hommes pour les bêtes.

Je suis sur les réseaux sociaux (Le Repaire sur FB)

Bonjour, Les vieux de la veille se rappelleront peut-être que j’ai autrefois eu un compte Facebook lié au Repaire des Amazones à l’époque où je publiais plus fréquemment des articles dans mon journal intime. Je l’avais supprimé il y a quelques années car je suis d’un naturel timide sur internet. Cependant, en raison de ma…

Le revers de la médaille : le militaire chez les enculeuses

Jeff, un ancien vétéran de la Guerre du Golfe, se satisfait d’une vie terne de célibataire. En manque de frissons, il feuillette un magazine de charme. Une rubrique recueille les témoignages et fantasmes des lecteurs. Là, Jeff tombe sur une étrange annonce : deux sœurs jumelles, alias « les enculeuses », cherchent un homme viril prêt à se soumettre et à leur offrir son cul. Des pratiques anales à la soumission, Jeff s’apprête à vivre une expérience extraordinaire en acceptant de se livrer corps et âme aux deux belles. Mais en repoussant ses limites et en s’éloignant des sentiers balisés, Jeff pourrait tomber sur ce qu’il n’espérait plus trouver.

Gougnottages au pensionnat religieux : punition sévère pour les vicieuses

Début du XXe siècle. Le pensionnat religieux Sainte Marie-Madeleine de Rouvres éduque des jeunes filles de bonne famille. Amédée, Catherine et Octavie sont voisines de chambre. Si la journée elles se comportent admirablement, le soir tombé, elles se réunissent et se livrent à toutes sortes de caresses féminines. Leurs corps enfiévrés les poussent à imaginer mille plaisirs et mille sévices. Mais gare au surveillant, au confesseur de l’établissement et au directeur qui rôdent dans les couloirs des dortoirs. Que diraient-ils s’ils surprenaient les trois chipies en train de s’adonner à leurs jeux interdits ? Un récit pornographique historique qui conjugue lesbianisme et SM hard.

Sexe-poser au musée

Venue pour écrire un article sur l’inauguration d’une exposition consacrée à Egon Schiele dans un petit musée de la capitale, Emma fait la rencontre de Bastien, le commissaire de l’exposition et directeur de l’établissement. Une attirance naît entre eux et transforme une proposition innocente en voyage sensuel : chaque soir après la fermeture, ils se retrouvent au musée et puisent dans l’imaginaire sulfureux du peintre de la sécession viennoise de nouvelles idées pour alimenter leurs jeux érotiques. Progressivement, à mesure que les corps et les esprits se découvrent, Bastien révèle sa double nature : l’amant doux et attentionné s’avère être un shibariste confirmé. Emma réussira-t-elle à s’abandonner entre les mains de Bastien comme le modèle entre les mains du peintre ?

Perversions à la ferme : des femmes et des bêtes

Excédée par la fainéantise de son fils à la fac, la mère de Martin l’envoie durant les vacances d’été chez sa tante, exploitante agricole dans le Cher. Elle espère que deux mois de travail à la ferme lui donneront le goût des études. Malheureusement, il est fort probable que les mœurs paysannes exercent une fascination inattendue sur le jeune homme : il s’en passe de drôles à la coopérative agricole qu’Astride a montée avec ses voisins. Sans compter les excès de sa fille, Stéphanie, qui prend un malin plaisir à attiser le désir de son cousin. Elle a du chien comme on dit là-bas, au sens littéral : un magnifique braque qu’on a entraîné à lever un gibier bien particulier. Martin met le doigt malgré lui dans un engrenage de perversions qui l’amènera à changer son point de vue sur les gens du cru.

Débaucher Élise : plage et rondeurs

Élise est une jeune femme brillante mais mal dans sa peau. Alors, pour l’aider à libérer son plein potentiel, ses parents lui payent un camp de vacances pour jeunes femmes rondes, le Camp Soleil, où ces dernières apprennent à aimer leur corps. Élise est cependant loin d’imaginer que le camp Soleil a une méthode particulière pour stimuler la confiance des jeunes filles : pendant trois semaines, Élise va évoluer au milieu de jeunes filles opulentes, pas farouches et diablement gourmandes, prêtes à tout pour la délurer. Quant aux animateurs triés sur le volet, eux aussi adorent les femmes épanouies dans leurs courbes. Les tentations sont nombreuses, les deux sexes se disputent les faveurs et la virginité d’Élise. La banale Élise se révélera-t-elle en acceptant et en vivant sa bisexualité ?

Le PDG cocu : Mari impuissant, épouse insatiable

Yves est un battant : il dirige d’une main de maître son entreprise d’import et a épousé une ancienne stagiaire, Déborah, avec laquelle il vit un mariage heureux depuis plus de dix ans. Yves aurait tout pour être heureux si, l’âge avançant, il n’était pas victime d’impuissance. Il peine désormais à satisfaire sa très jeune femme. Alors, quand un gros client s’intéresse à son épouse, Yves autorise cette dernière à le prendre comme amant. Face à l’appétit insatiable de Déborah et à ses lubies perverses, leur mariage va-t-il durer ? Yves trouvera-t-il son épanouissement dans son nouveau rôle de mari cocu ?

Traitement de choc

Trop concentrée sur son travail, Julie n’a pas connu jusqu’à présent une vie sexuelle trépidante. Son nouvel ostéopathe a les mains baladeuses et, de fil en aiguille, l’entraîne dans un jeu sordide : en trois séances, lui affirme-t-il, il va l’initier au plaisir de la soumission. Julie accepte de lui obéir même si cela implique de repousser les limites de son corps.