Perversions à la ferme : des femmes et des bêtes

Excédée par la fainéantise de son fils à la fac, la mère de Martin l’envoie durant les vacances d’été chez sa tante, exploitante agricole dans le Cher. Elle espère que deux mois de travail à la ferme lui donneront le goût des études. Malheureusement, il est fort probable que les mœurs paysannes exercent une fascination inattendue sur le jeune homme : il s’en passe de drôles à la coopérative agricole qu’Astride a montée avec ses voisins. Sans compter les excès de sa fille, Stéphanie, qui prend un malin plaisir à attiser le désir de son cousin. Elle a du chien comme on dit là-bas, au sens littéral : un magnifique braque qu’on a entraîné à lever un gibier bien particulier. Martin met le doigt malgré lui dans un engrenage de perversions qui l’amènera à changer son point de vue sur les gens du cru.