Gougnottages au pensionnat religieux : punition sévère pour les vicieuses

Nouvelle BDSM lesbienne - Ebook pensionnat érotique pornographique SM hard - Cléomène Muceignet Le Repaire des Amazones

Synopsis

Début du XXe siècle. Le pensionnat religieux Sainte Marie-Madeleine de Rouvres éduque des jeunes filles de bonne famille. Amédée, Catherine et Octavie sont voisines de chambre. Si la journée elles se comportent admirablement, le soir tombé, elles se réunissent et se livrent à toutes sortes de caresses féminines. Leurs corps enfiévrés les poussent à imaginer mille plaisirs et mille sévices. Mais gare au surveillant, au confesseur de l’établissement et au directeur qui rôdent dans les couloirs des dortoirs. Que diraient-ils s’ils surprenaient les trois chipies en train de s’adonner à leurs jeux interdits ?

Un récit de pornographie historique

Acheter

Informations pratiques

Longueur : 49 pages

Contenu : Lesbianisme, punition, jeux d’impact (fessée érotique / badine), dépucelage, anal, masochisme féminin, bondage, dilatation, religieux, soumission féminine

Prix : 2,89€

Cléomène Muceignet

Derrière ce nom se cache une entrepreneure francilienne mais surtout une femme profondément et amoureusement fétichiste. Cléomène Muceignet explore les rivages des sexualités défendues depuis maintenant une dizaine d'années. Elle écrit également des nouvelles érotiques et pornographiques qu'elle diffuse au format ebook.

Articles recommandés

3 commentaire

  1. Super texte ! J’ai adoré. Bon, à la fin c’est plus trop du gougnottage, mais le MFF ça me branche quand même.
    Je me plais à imaginer une suite avec les aventures d’Amédée au couvent ou les punitions imposées par Octavie aux élèves récalcitrantes de son mari.

    1. Merci Anaïs. C’était prévu, je comptais m’inspirer de l’histoire réelle d’une nonne échappée du couvent et devenue tenancière de Maison close à la Belle Epoque mais les mauvaises notes m’ont un peu refroidie pour entamer un projet si long. Il s’agit d’Eugénie Guillou. Une super émission France culture retrace son parcours. Peut-être un jour aurais-je le courage de faire une seconde nouvelle…

      1. Je ne connaissais pas. J’ai donc acheté le bouquin de Grojnowski. Très bien fait, et je sais de quoi je parle.
        Ah, oui, en effet, quelle personnalité ! Prostituée, mais encore vierge à 40 ans passés ; sans doute victime de harcèlement sexuel de la part de la mère supérieure du couvent, mais tenancière d’un bordel en partie lesbien – ce qui n’était pas inhabituel à cette époque – ; ayant souffert au début de sa vie, et peut-être battue par la même mère supérieure, mais jouissant physiquement et mentalement de pratiques SM ; asticotée par la police, mais indic spontanée sans état d’âme.
        Il est dommage qu’on ne connaisse pas la fin de sa vie. D’après son caractère, je suis persuadée qu’elle a fini par épouser un homme beaucoup plus jeune qu’elle, avec une bonne situation sociale et qu’elle est devenue un parangon de vertu !…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *