Comment enrichir votre sexualité ? 5 guides sexuels indispensables

guides sexuels pour améliorer sa vie intime Le Repaire des Amazones

En mal d’inspiration pour pimenter votre sexualité ? Découvrez avec ces cinq guides sexuels comment enrichir votre vie sexuelle.

L’Inde du Kâma-Sûtra et des guides sexuels

Le Kâma-Sûtra est le plus connu des guides sexuels. Il est devenu une véritable bible pour de nombreuses personnes et reste d’ailleurs encore considéré comme une référence. Le Kâma-Sûtra est passé à la postérité en raison sa section consacré aux positions sexuelles : l’ouvrage en dénombre pas moins de soixante-quatre dont un certains nombre semblent réservés aux couples d’acrobates. Pourtant, le Kâma-Sûtra est un ouvrage précieux qui s’insère dans une longue tradition de guides sexuels et spirituels chargés d’aider tout et un chacun à améliorer sa relation au divin grâce à sa sexualité.

En effet, à l’époque où le Kâma-Sûtra a été rédigé, la sexualité n’est pas dissociée de la spiritualité : faire l’amour à son partenaire est un moyen de se connecter à travers lui au divin. Aussi, réussir l’acte sexuel et communier par ce biais est plus qu’une nécessité, c’est aussi un acte religion comme peut l’être la prière, d’où l’intérêt de ces différents guides sexuels. L’objectif n’est donc pas d’arriver rapidement à la jouissance mais de parvenir, dans un même élan, à atteindre ensemble la pâmoison. Le Kâma-Sûtra donne ainsi de nombreux détails sur la manière de pimenter les préliminaire et fait la part belle aux diverses caresses, griffures et morsures à même d’exciter l’imagination et les sens des partenaires. Faire l’amour n’est pas uniquement une affaire de pénétration !

Le Kâma-Sûtra n’est pas le seul ouvrage indien dédié à la sexualité. Le terme Kâmashâstra regroupe l’ensemble de ces textes qui traitent de la vie intime et de la sexualité, sans compter les écrits tantriques à proprement parler (dont plus religieux) et les œuvres de littérature érotique. Il nous semble aujourd’hui étonnant de mêler sexualité et religion. Pourtant, pour les Anciens, l’un n’allait pas sans l’autre.

La prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs

On parle souvent de La Prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs comme du Kâma-Sûtra d’expression arabe. Cet ouvrage datant du XVe siècle est une référence dans le monde musulman où il est considéré comme un chef d’œuvre de la littérature érotique.

La Prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs a été écrit par Cheikh al-Nafzawi, un notable réputé aussi pieux qu’érudit. Les biographies qui nous sont parvenues de lui le décrivent comme un savant pour son époque : il connaissait parfaitement les textes religieux et scientifiques et s’intéressait à la médecine.

Ces différents angles sont abordés dans La Prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs. Comme son homologue indien, ce texte envisage le sexe comme faisant partie de la spiritualité. À aucun moment il n’est question de morale. Petite spécificité cependant : comme les Mille-et-une-nuits, de petits contes érotiques amusants s’intercalent entre les passages informatifs sur la sexualité.

Loin de nos idées préconçues sur le monde musulman, La Prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs est un guide sexuel complet à l’érotisme léger, parfois naïf, mais aussi tendre, amusant et subtil. Loin de se concentrer uniquement sur les organes génitaux ou les positions sexuelles, La Prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs décrit les joutes romantiques et la période de séduction qui précède l’acte amoureux, donne des conseils d’hygiènes et va jusqu’à décrire l’accouplement des animaux.

Certaines éditions ultérieures de ce guide sexuel comprennent des illustrations. Tout un programme.

L’Europe et son Miroir du Foutre

Écrit à la même période (au XVe siècle) par un médecin catalan, Le Miroir du Foutre aborde la sexualité davantage sous l’angle médical.

Les mécanismes du plaisir de l’homme comme de la femme sont décortiqués car de la satisfaction des deux partenaires dépend la conception. On croyait en effet à cette époque que la jouissance féminine occasionnait une émission de sperme à l’intérieur du vagin. Le fluide féminin s’unissait ensuite à la semence masculine. En conséquence, il ne fallait absolument pas bouder le plaisir féminin !

Ce petit ouvrage au ton fripon bat en brèche toutes les idées reçues que nous avons sur Moyen-âge, sur ses mœurs et sur la relation qui unissait les époux. Comme dans le Kâma-Sûtra, les préliminaires sont largement décrits, et les diverses caresses, jeux ludiques et érotiques sont soigneusement répertoriés. Le Miroir du Foutre contient également de jolies illustrations où les personnages, hommes comme femmes, arborent une mine joyeuse et se collent ensemble dans des poses lascives.

Guides sexuels et philosophiques taoïstes : Le Tao de l’art d’aimer

Le Tao de l’art d’aimer est un guide sexuel écrit par Jolan Chang qui lie de manière originale sexualité et thérapie. En effet, cet ouvrage érotique et philosophique présente la pensée taoïste de la sexualité et donne des conseils pour appliquer cette dernière dans sa vie intime. L’objectif recherché est la vitalité et la santé pour les deux partenaires. La sexualité participe ainsi à la santé et au bien-être spirituel.

Bien que l’auteur soit né au début du XXe siècle, Jolan Chang compile, explicite des textes et vulgarise la pensée taoïste présente en Chine depuis le VIe siècle avant notre ère.

Dans ce guide sexuel et érotique chinois, la théorie et la pratique se mêlent harmonieusement pour aider les partenaires à entrer en communion ensemble. L’entente, la sensualité et l’harmonie sont recherchées pour parvenir à un état d’équilibre entre l’énergie féminine et masculine. C’est lorsque ce point d’équilibre est atteint que nous tirons de la sexualité notre vitalité et sommes en accord avec l’univers.

Le taoïsme implique un point de vue original sur la sexualité car le plaisir féminin est encouragé alors que l’homme doit retenir son éjaculation. Ce dernier apprend progressivement à séparer le plaisir de l’éjaculation et parvient ainsi à imiter la femme. Dans le rapport, la femme, quant à elle, s’affirme à l’image de l’homme.

Poèmes de cour, Izumi Shikibu

Parmi les références données ci-dessus, le recueil Poèmes de cour de la poétesse médiévale Izumi Shikibu détonne par sa forme. En effet, il ne s’agit pas d’un guide sexuel mais d’une anthologie de petits poèmes japonais, les haïkaïs (pluriel de haïku), qui ont été rédigés à la fin du IXe siècle.

Pour comprendre Poèmes de cour, il faut comprendre la vie que menait Izumi Shikibu et le contexte historique dans lequel elle évoluait : Izumi Shikibu est une femme de la noblesse. Son premier mari sera gouverneur de province. Par la suite, alors qu’elle se trouve à la cour impériale de Kyōto, deux des fils de l’Empereur tombent sous son charme.

Pour communiquer, les membres de l’Aristocratie s’écrivent et s’envoient des poèmes. Chaque action était codifiée et donnait lieu à son ou ses poèmes. Ces derniers possédaient une fonction pratique mais devaient également témoigner de la finesse d’esprit de son rédacteur.

Dans le recueil Poèmes de cour ont ainsi été réunis les plus beaux poèmes envoyés par Izumi Shikibu pour séduire, inviter ou remercier un amant après une nuit passée ensemble, comme il était alors d’usage. La difficulté est de dire sans dire. Pari réussi pour la poétesse : ces poèmes subtils sont d’une élégance rare. Ils expriment l’essentiel sans superflu, ce qui explique qu’ils soient passés à la postérité.

Copyright image : Pixabay

Cléomène Muceignet

Derrière ce nom se cache une entrepreneure francilienne mais surtout une femme profondément et amoureusement fétichiste. Cléomène Muceignet explore les rivages des sexualités défendues depuis maintenant une dizaine d'années. Elle écrit également des nouvelles érotiques et pornographique qu'elle diffuse au format ebook.

Articles recommandés

1 commentaire

  1. […] ouvrages similaires ont été retrouvés aux quatre coins du Globe. Le Moyen-Orient et la Chine ont leur propre Kâma-Sûtra. Saviez-vous qu’en Europe, nous […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *