Lecture en cours
Le guide ultime pour apprendre à dominer son mari

Le guide ultime pour apprendre à dominer son mari

Le manuel ultime de la domination féminine est un guide pratique pour vous aider à vous initier au femdom - Repaire des Amazones

Vous lisez actuellement la première partie du Guide de l’apprentie Domina : le guide ultime pour apprendre à dominer son mari (niveau débutant)

Vers la seconde partie du Guide de l’apprentie Domina : Dominer son mari au quotidien (niveau avancé)


On a jamais autant parlé de liberté sexuelle, de féminisme et d’empowerment des femmes. Pourtant, dans leur vie intime, les femmes se montrent généralement assez timorées et timides. Elles ne savent pas qu’avec un peu d’ingéniosité, et un compagnon prédisposé, elles pourraient devenir de véritables femmes dominantes.

Dominer son mari offre aux femmes un moyen commode de s’assurer que l’homme partage correctement la charge mentale inhérente à la vie de couple, charge mentale malheureusement encore trop souvent portée à bras le corps par les femmes. La domination féminine n’est pas qu’un fantasme masculin : dominer son mari évite aux femmes que leur mari, petit ami ou compagnon, prenne insidieusement le dessus. Avec le temps, le partenaire fait moins d’effort. Pour peu que la compagne n’ose pas énoncer clairement ses besoins et ce qui lui manque, le couple entre dans une phase routinière. Petit à petit, les frustrations s’accumulent. Et si dominer son mari était la solution ? Madame, VOUS pouvez donner le tempo à votre mari, pour son plus bonheur et pour le vôtre  chien tu venir là bien!

À travers ce guide, je compte partager les conseils que j’aurais aimé recevoir à mes débuts. Vous y trouverez des exercices et des idées simples à mettre en pratique dans votre couple pour initier pas à pas une dynamique de domination féminine. Ce guide est accessible à tous, aussi bien aux débutants, aux curieux, mais aussi à ceux qui connaissent ou pratiquent déjà la domination féminine.

Pourquoi lire ce guide ?

  • C’est l’article le plus complet sur la domination féminine disponible gratuitement sur internet ;
  • Il a été rédigé par une Domina qui a plusieurs années d’expérience et domine son partenaire (pas en tant que mode de vie D/s cela dit, surtout au lit) ;
  • Ce guide présente des techniques de domination féminine éprouvées, faciles et personnalisables pour devenir la Domina (ou Maîtresse) de son mari, de son époux ou de son petit-ami.
Les femmes font la loi : prenez l’ascendant et dominez votre homme Le Repaire des Amazones

Pourquoi dominer son mari ?

Qu’est-ce que la domination féminine ?

Beaucoup pensent que la domination est une pratique sexuelle : le fameux « D » qu’on trouve dans l’acronyme BDSM. Cependant, il s’agit de bien plus que cela. Pour le comprendre, essayons déjà de définir la sexualité BDSM dans son ensemble.

BDSM signifie Bondage, Domination et Sadomasochisme (la contraction de Sadisme et Masochisme). Il s’agit d’un mot qui permet de classer ou d’étiqueter toute une part de la sexualité, celle qui se concentre majoritairement sur les jeux de pouvoir.

Ainsi le BDSM, ou communément appelé « Sado-masochisme », regroupe les catégories suivantes :

  • La domination : posture où l’on prend l’ascendant sur un ou une soumise. La hiérarchie durant les rapports sexuels se matérialise par l’obéissance du dominé au dominant ;
  • Le bondage : jeux de cordes érotiques ou de pratiques liées à la restriction physique (via l’utilisation de menottes, de camisoles ou de chaînes par exemple) ;
  • La discipline : jeux impliquant la restriction psychique. On oblige l’autre à prendre certaines postures ou à garder une position inconfortable ;
  • Le sadomasochisme pur : versant du BDSM qui érotise la douleur physique (mais aussi psychologique). Le sadique aime infliger la douleur au masochiste qui raffole de la douleur et en tire un plaisir physique. Cependant, ces pratiques s’appuient sur le consentement de la personne masochiste. Il ne s’agit pas de torture !

Les personnes qui pratiquent le BDSM appellent la sexualité quotidienne et les personnes qui la pratiquent « vanille ». Ce mot vient de « vanilla » en anglais. Cela désigne le parfum de glace le plus commun, la saveur consensuelle, qui plaît à tout le monde.

Dominer son mari sans infliger de la douleur, est-ce possible ?

Tout à fait. Je m’explique.

Il n’est pas nécessaire de pratiquer l’intégrité des pratiques qui constituent le BDSM. Il n’y a en réalité aucun prérequis ou obligation. Là aussi, retrouvez l’article complet sur la question ici.

Le BDSM a mauvaise presse auprès des gens qui ne le connaissent pas, car ces derniers imaginent aussitôt des personnes torturées, enchaînées, cagoules et fouets en main. C’est très rarement le cas.

La domination féminine soft, ça existe !

Dans cet article, je guide les femmes et les hommes intéressés vers un nouvel équilibre de couple dans lequel la femme prend l’ascendant sur l’homme. Elle le domine, certes, mais n’est pas obligée, pour cela, de devenir une sadique ou de pratiquer le bondage. Chaque couple doit trouver la sexualité qui lui convient.

Des milliers de couples pratiquent ou ont pratiqué le BDSM avant que le mot se démocratise. Pour parler crûment : nous nous fichons des acronymes.

Cet aparté mis à part, dîtes-vous seulement que vous pratiquez la sexualité qui vous convient et que vous redéfinissez un modèle de couple qui colle à vos envies. Vous n’avez pas besoin d’une étiquette, d’une validation de la communauté ni de suivre les modes. Si vous et votre partenaire aimez tous les deux les jeux SM, libre à vous d’essayer.

La domination féminine s’intéresse généralement aux pratiques BDSM plutôt soft comprenant l’obéissance à la femme, le fétichisme des pieds, les rapports sexuels classiques, mais aussi, pourquoi pas, le contrôle d’orgasme, la chasteté imposée et le travestissement. Nous allons aborder ces différents points dans la suite.

Dominer son mari : des répercussions positives sur votre couple

Dominer votre homme aura des conséquences positives sur le couple. Il s’agit même d’une des raisons qui poussent les femmes à essayer d’intégrer des éléments de cette sexualité dans leur vie intime.

  • Déjà, la parole se libère et le sexe, de tabou ou galvaudé, devient ludique. Vous aurez alors un immense terrain de jeu pour décompresser du quotidien, vous affirmer ;
  • Vous vous sentirez assez à l’aise pour partager même vos côtés sombres avec votre partenaire. La complicité sexuelle renforce forcément l’attachement et la tendresse ;
  • Vous apprendrez alors à fonctionner en binôme et à énoncer clairement ce dont vous avez envie. De cette façon, il sera plus compliqué d’accumuler les frustrations qui conduisent, plus tard, à des conflits larvés ou à des disputes.

La domination féminine permet d’apprendre à son compagnon à faire des concessions, à vous écouter et à anticiper vos envies.

Toujours pas convaincue ? Retrouvez sur le blog le témoignage d’un homme soumis heureux en ménage.

Une autre vision de la virilité dans un couple domina et soumis

Beaucoup de femmes craignent de prendre l’ascendant sur leur mari de peur de se retrouver avec un homme efféminé ou avec une lavette, un béni-oui-oui sans sex appeal.

En effet, pour elles, la virilité et la masculinité sont perçues de manière positive, excitante, malgré le fait qu’elles leur fassent concrètement vivre un enfer au quotidien.

La masculinité toxique n’est pas saine ni excitante ! Un homme devrait pouvoir faire le ménage, pleurer, demander le consentement de sa partenaire sans être relégué au statut de sous-homme.

C’est malheureusement encore la crainte de beaucoup de maîtresses ou de Domina en herbe : et si mon mari devenait une sissy ? Comment pourrais-je continuer à aimer un homme qui aime se faire dégrader, qui prend plaisir à larbiner ?

Croyez-moi Mesdames : la domination féminine valorise votre homme. Elle lui enlève ses attributs virils inutiles pour qu’il se concentre sur l’essentiel : sur vous et sur le bonheur du couple. Il n’est plus question d’égo mal placé. Finie aussi la dictature de la petite bistouquette.

En dominant votre mari au lit, vous pourrez enfin espérer partager équitablement le quotidien. Si vous le voulez, ensuite, dans un second temps, vous pourrez apprendre à dominer également votre mari au quotidien, seulement si c’est votre souhait.

Homme soumis heureux couple gynarchiste - le guide pour apprendr eà dominer son mari première partie

Les prérequis pour la Domina débutante – apprendre à dominer son mari

Les qualités d’une bonne Domina

Pour devenir une bonne Domina et réussir à tenir ce rôle sur la durée, certaines qualités sont essentielles. Évidemment, il n’est pas nécessaire de toutes les avoir. Être domina, c’est d’abord aimer dominer. Si le plaisir est là, vous apprendrez facilement sur le tas.

La bonne Domina est :

  • Patiente, parce qu’une telle transformation dans le couple ne se fait pas une fois. C’est un périple qui ne se termine jamais. Chaque étape est cruciale pour développer davantage la soumission de son partenaire. Cependant, sachez que les retours arrière seront fréquents. La faute au boulot, aux enfants, aux imprévus de la vie. Aussi, la Domina doit être également :
  • Tenace, pour réussir à tenir sur la distance sans se décourager. Les choses ne marchent pas toujours comme prévu, il y a des déconvenues. Vous ferez des erreurs, c’est sûr. Elles vous permettront d’évoluer et de vous améliorer, surtout si vous êtes :
  • Particulièrement observatrice, et j’insiste sur ce point ! Il n’y a pas besoin d’être très psychologue pour parvenir à dominer son mari. Cependant, si vos yeux sont partout (et connectés à votre cerveau), vous parviendrez rapidement à cerner votre partenaire et à anticiper ses désirs. Savoir observer et comprendre l’autre est fondamental. Vous pourrez alors retourner ses désirs contre lui pour le dresser et l’inciter à réaliser VOS envies. Le pire dans tout ça ? Il en raffolera !

Pour être une bonne domina, vous n’avez donc pas besoin de devenir vulgaire, de prendre une grosse voix ou de porter des combinaisons latex.

Le rôle de Domina s’ajustera à votre personnalité, car vous êtes et demeurez unique. Tout comme l’est votre relation amoureuse.

Chaque couple a ses règles, ses méthodes de fonctionnement.

Que vous faut-il pour une relation de domination soumission ?

Toutes les ressources sont en vous. Gardez à l’esprit que vous êtes le seul outil réellement indispensable pour dominer votre mari. Je l’affirme et le répète : vous êtes l’élément essentiel de la sexualité du couple !

Passée cette prise de conscience, vous vous rendrez compte que vous avez toutes les cartes en main pour transformer votre mari en soumis : vous l’attirez et lui plaisez, ce qui renforce son désir à votre égard. C’est cette excitation que vous allez pouvoir utiliser pour motiver votre homme à vous obéir.

Pour dominer votre mari, vous aurez ensuite besoin de temps : ce processus est un travail de longue haleine qui peut s’étaler sur plusieurs mois voire années.

En réalité, dans toutes les relations, entretenir son couple reste et demeure un travail quotidien. Il faut sans cesse se creuser la tête et ne pas prendre l’autre pour acquis, réfléchir à la façon d’entretenir le désir, la tendresse et l’échange avec votre moitié. La relation de domination soumission entre une maîtresse et son soumis est au moins aussi exigeante que toute relation.

Les accessoires essentiels pour démarrer le BDSM et dominer son mari ?

Pour vous aider dans votre tâche, quelques accessoires s’avèreront nécessaires. Ils permettront de donner plus rapidement du corps à votre domination, notamment durant l’acte sexuel. Aucun n’est cependant réellement obligatoire. Voici mes préférés :

  • Pour les jeux d’impact, de tortures douces ou pour les punitions : des pinces crocodiles, un martinet ou une cravache, une cuiller en bois, une sonde d’urètre ;
  • Pour contribuer au sentiment d’appartenance : un collier en cuir ou une chaîne, un cockring (cuir ou anneau métallique, à vous de choisir), un bijou que vous choisirez pour lui ou un petit accessoire que vous aimez. Bref, quelque chose que vous imposez à votre conjoint ;
  • Pour le renversement des rôles habituels de pénétrant et de pénétré : un gode, un chapelet anal, un plug, un gode ceinture. Vous trouverez quantité de jouets amusants à tester seule à ou à deux. J’ai une préférence pour les godes ceintures. Ils me donnent l’impression d’être une Amazone, une véritable femme masculine et belliqueuse. J’adore pénétrer un homme ;
  • Pour le contrôle de la masturbation : une cage de chasteté (on trouve des cages de premiers prix abordables à moins d’une cinquantaine d’euros sur internet) ;
  • Des tenues qui vous font sentir puissante : cela dépend de vos goûts. Habillée d’une jolie robe, de beaux bas et d’une paire de petits talons et de bijoux en or blanc, je me sens élégante comme une reine. D’autres ne jurent que par la lingerie !

Comme vous l’avez constaté, on parvient aisément à remplacer les accessoires BDSM par des objets du quotidien.

Les accessoires pour dominer sexuellement son compagnon en relation BDSM le guide de la domination féminine Le Repaire des Amazones

Dominer sexuellement votre compagnon pendant vos rapports

Le choix du compagnon : un subordonné fera un parfait soumis !

Contrairement à ce que beaucoup de femmes pensent, un homme soumis au lit n’est pas forcément une lopette dans sa vie personnelle. Au contraire : la plupart des hommes de pouvoir ressentent le besoin d’être dominé dans leur intimité. Pourquoi ? Être en contrôle est fatigant. Aussi, ils apprécient le fait de se laisser aller sur leur temps personnel. A contrario, les hommes qui se sentent obligés d’exhiber continuellement leur masculinité ont des problèmes de confiance en eux et peuvent se sentir dévalorisés au travail ou dans leurs relations quotidiennes.

Tout n’est qu’une question de perspectives. Oui, un homme attentionné au quotidien qui partage les tâches ménagères et a le souci de vous plaire EST sexy. Ce n’est peut-être pas l’image qui peuple vos fantasmes érotiques d’adolescente, mais croyez-moi, ces hommes sont agréables à vivre.

En mûrissant, nombre de femmes se rendent compte que les beaux parleurs ne leur apportent que des ennuis. Un homme macho ne fera pas un bon soumis. Il faut pour cela se tourner vers un partenaire attentionné qui pourrait aimer ce genre de pratiques. Le type du gentil garçon, bien que timide, est un parfait terreau. Il sera prêt à s’engager dans une relation stable et sera disposé à apprendre pour vous faire plaisir au lit.

Ce que je cherche chez un homme ? Une tête bien faite, de l’équilibre mental, le sens des responsabilités, de l’honnêteté.

Je conseille aux femmes célibataires intéressées par la domination féminine de privilégier chez leur futur soumis les qualités qu’elles attendraient d’un bras droit.

Il existe de plus de nombreux groupes spécialisés sur les réseaux sociaux ainsi que des sites de rencontres dédiés pour aider les femmes et les hommes à entrer en relation avec d’autres pratiquants BDSM. Malheureusement, dans cette catégorie, il y a beaucoup plus d’hommes soumis en recherche que de femmes dominantes. Nul doute, donc, que vous finirez par trouver chaussure à votre pied.

Devenir entreprenante au lit

La première étape consiste à reprendre le pouvoir sur votre vie sexuelle de femme et, plus généralement, sur la vie sexuelle du couple. Selon votre niveau d’ouverture, votre éducation et votre façon de voir les choses, il est possible que vous ayez déjà naturellement mis en place certaines mesures pour devenir le membre actif pendant les rapports sexuels.

Commencez par :

  • Apprendre à dire non ;
  • Initier les rapports sexuels ;
  • Dire à Monsieur quand il fait mal ou se montre maladroit ;
  • Apprendre à Monsieur à vous satisfaire au mieux ;
  • Vous masturber et développer votre propre imaginaire érotique ;
  • Ne jamais faire quelque chose parce que Monsieur le désire.

Bien évidemment, il est tout à fait possible d’avoir envie de faire plaisir à votre compagnon (et d’y prendre plaisir à votre tour). Faites-le simplement en connaissance de cause.

Être une Domina (débutante) implique d’être capable de prendre des initiatives et de diriger la vie sexuelle du couple. Aussi, si vous avez des fantasmes, réalisez-les. De manière générale, les femmes dominantes savent qu’elles ne sont pas au service des hommes : leur plaisir est au moins aussi important que le leur. Alors, si vous n’avez pas l’habitude de vous montrer entreprenante, pour une fois, soyez égoïste au lit. Vous verrez que Monsieur adorera !

Beaucoup de couples n’osent pas communiquer durant les rapports amoureux Soyez toujours explicite, directe, et n’attendez pas que votre partenaire devine ce que vous voulez à votre place. Avec le temps votre partenaire interprétera même les signaux que vous lui envoyez sans avoir besoin de tout verbaliser, car il y a fort à parier que votre mari ait envie de la même chose que vous, à savoir vous faire plaisir. Sentir que vous devenez pleinement active et que vous développez votre confiance en vous le ravira.

L’apprentissage du plaisir féminin : finie la dictature du pénis !

Comme beaucoup de femmes, j’ai connu plusieurs partenaires sexuels au cours de ma vie. Il était rare que je rencontre un homme qui parvenait facilement à comprendre ce que je voulais si je ne le verbalisais pas. La plupart péchaient davantage par ignorance que par égoïsme. J’ai cependant remarqué que nous réagissions différemment au plaisir pendant l’amour.

Une fois excités, les hommes ont tendance à être obnubilés par leur propre jouissance. Ils ont du mal à parvenir à prendre assez de distance par rapport au plaisir qu’ils ressentent pour analyser et ressentir l’état d’esprit de leur partenaire.

De manière générale, on dit souvent que les hommes ont moins besoin de préliminaires. Avec le temps, ils peuvent donc devenir fainéants et se contenter du minimum. Pour eux, cela reste confortable tandis que le rapport devient monotone pour vous. C’est particulièrement vrai dans le cas des couples hétérosexuels où le coït passe presque exclusivement par la pénétration.

Si vous êtes dans ce cas, il existe une solution : dites non à la dictature du pénis. Votre partenaire doit comprendre que l’accès à votre chatte n’est pas un droit acquis, mais un cadeau, un trésor qui se mérite. Sa jouissance en vous n’est d’ailleurs pas obligatoire.

Ordonnez-lui de se retenir ou de vous prévenir lorsqu’il monte. À vous de lui autoriser l’orgasme ou non. Si vous êtes encore loin, arrêtez-vous et laissez-le redescendre.

En plus d’être particulièrement excitants, ces petits jeux visant à contrôler le plaisir sexuel et la jouissance du partenaire masculin habituent votre homme à se caler sur vos envies et votre plaisir. Nous touchons du doigt les débuts de l’obéissance et de la discipline à instaurer afin d’ouvrir votre couple au niveau sexuel.

Les leviers du contrôle : la jouissance et la frustration du soumis

Pour mettre votre conjoint dans des conditions propices à sa soumission, vous devrez maîtriser deux paramètres. Sa jouissance d’une part et sa frustration d’autre part.

Si vous restreignez la jouissance de votre partenaire, celui-ci deviendra plus malléable et prompt à apprendre de nouvelles choses.

En effet, un homme frustré devient obnubilé par son plaisir. Or, s’il sait que ses orgasmes dépendent de vous, il fera tout son possible pour mériter sa jouissance. Vous ne lui laissez pas le choix : il doit vous satisfaire.

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la frustration, utilisée dans le cadre d’un échange sexuel, n’est pas négative. Les hommes ne deviennent pas violents sous l’effet de cette frustration, car ils acceptent en pleine conscience de déléguer ce lourd fardeau, celui de leur sexe et de leur envie, à leur partenaire.

Une femme qui contrôle la sexualité de son partenaire devient extrêmement intéressante pour ce dernier. En effet, il la contemple toujours avec les yeux du désir. Être frustré ne veut pas non plus dire qu’on s’empêche d’éprouver du plaisir sexuel. Il reste possible de s’amuser au moyen de caresses, de coïts interrompus et de jeux érotiques en couple, tant que l’homme ne parvient pas à l’éjaculation.

Vous n’avez pas besoin de cage de chasteté ou d’accessoire hors de prix pour contrôler la frustration et la jouissance de l’autre. Vous n’avez pas non plus à restreindre votre mari à une éjaculation par mois.

Le chemin du contrôle de l’orgasme n’a pas à être brusque pour fonctionner. Ainsi, en guise de démarrage, je vous conseille d’intercaler quelques jours entre deux éjaculations. Observez ensuite les changements de comportements. Je parie que votre homme deviendra plus tendre, attentionné, doux et prompt à vous donner des orgasmes !

Utilisée dans le cadre de jeux érotiques consentis, pour initier une dynamique de couple D/s, la frustration sexuelle n’a que des points positifs. Même s’il râle de prime abord, votre soumis s’habituera. Il finira par apprécier ces jeux au moins autant qu’un rapport sexuel complet.

Le cerveau est le premier organe du plaisir, ne l’oublions pas !

Les mots pour entamer des jeux de frustration

Voici quelques exemples de phrases et de mises en scène pour entamer vos premiers jeux de frustration et de rétention érotique avec votre soumis. Ces phrases vous serviront de canevas. À vous, ensuite, de broder vos propres histoires.

  • Tu dois me demander l’autorisation pour te masturber ;
  • Préviens-moi quand tu montes ;
  • Ce soir, tu n’as pas le droit de jouir en me faisant l’amour ;
  • Si tu es sage, tu auras le droit de jouir sur mes pieds ;
  • Tu as le droit de jouir sur une partie de mon corps : mes pieds ou mes seins. Que choisis-tu ? ;
  • Je te branle aussi longtemps que tu veux tant que tu ne jouis pas. Essayons dix minutes et voyons si tu arrives à tenir. Si tu jouis, je ne toucherai plus ton sexe avant le week-end ;
  • Je sais que tu es frustré et plein de jus. Tu as envie que je t’autorise à jouir ? Très bien. Je vais te branler et compter jusqu’à 100. Tu as cent secondes pour jouir dans ma main. Si tu n’y arrives pas, nous réessaierons une autre fois ;
  • Ce soir, je vais te traire vite fait bien fait : j’ai vraiment autre chose de mieux à faire ! ;
  • Je vais te sucer. Tu as ordre de ne pas jouir. Si tu jouis, tu seras puni : tu devras ouvrir la bouche et je recracherai tout le sperme dans la tienne. Qui jouit avale. C’est notre nouvelle règle.

Des idées de sexe BDSM au lit pour dominer son mari

  • Commencez à utiliser vos premiers accessoires. Pourquoi pas un cockring pour entraîner Monsieur à faire durer ses érections et à vous satisfaire longuement ?
  • Imposez à votre homme un marathon du sexe.
  • Ou, de manière moins subtile, passez au cou de votre amant un collier afin de faire de lui votre esclave sexuel ?
  • Les jeux de rôles en tout genre permettent de changer d’état d’esprit. L’un des stéréotypes féminins le plus plaisants pour la plupart des hommes (cisgenres hétérosexuels) n’est-il pas l’archétype de la femme fatale ? Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de devenir une maîtresse femme, amusez-vous à jouer à la femme fatale, qui sera sans doute un rôle moins intimidant. Vous pouvez ainsi mettre en place une saynète de roleplay érotique avec accessoires féminins (talons, porte-jarretelles, ton nonchalant de pimbêche).
  • Dans la même veine, amusez-vous à donner des ordres sexuels à votre partenaire. Cela peut aller de la position du rapport à un baiser imposé en passant par un léchage en règle de vos orifices.
  • N’hésitez pas à tester votre partenaire. Laissez-vous aller pendant l’amour et soyez à l’écoute de vos envies. Mordillez, léchez ou griffez le cou, la nuque ou le dos de votre partenaire pendant l’amour.
  • Amusez-vous à poser vos pieds sur son visage ou vos fesses sur son nez pour l’empêcher temporairement de respirer. Demandez-lui de vous offrir sa langue. Aventurez-vous près de son anus et glissez-y une phalange.
  • Obligez-le à se déshabiller en premier et regardez-le s’effeuiller. Ne perdez pas une miette du spectacle en le dévorant des yeux.

On rentre dans le concret des pratiques dans la seconde partie de cet article : Le guide ultime de l’apprentie domina – dominer son mari quotidiennement

Pour une autre vision de l’apprentissage et de ce que peut être le parcours d’une Domina débutante, je vous conseille mon témoignage réel Domina : initiation au BDSM et au fétichisme (2011-2020)

Apprentie domina domine son soumis et mari - Le guide de l'apprentie domina Le Repaire des Amazones
Votre réaction à chaud
Excited
40
Happy
4
In Love
5
Not Sure
5
Silly
2
Ce poste est protégé par mot de passe. Veuillez entrer le mot de passe pour accéder aux commentaires.

Laisser une réponse

Un mot de passe sera envoyé à votre adresse courriel.

☄️ Les sexualités sont un cosmos 💫