Lecture en cours
Pourquoi le vagin se contracte-t-il au moment de l’orgasme ?

Pourquoi le vagin se contracte-t-il au moment de l’orgasme ?

Pourquoi le vagin a des contractions durant l'orgasme ? question sexualité chez la femme

Pendant le rapport sexuel, le vagin est parcouru de contractions rythmiques. En jouissant, les contractions vaginales s’intensifient. C’est généralement à cette occasion que le partenaire arrive à les percevoir (avec son sexe ou ses doigts). Quelle est leur fonction ? En bon curieux, voilà une question que vous vous posez et à laquelle nous allons répondre de façon on ne peut plus sérieuse.

Le rôle des contractions vaginales pendant le rapport sexuel

Pendant le rapport sexuel et l’orgasme ont lieu une série de réactions physiologiques, dont les contractions vaginales. Une tension musculaire, une augmentation de la fréquence cardiaque, une dilatation des pupilles et une accélération de la respiration sont ainsi les principaux signes documentés qui accompagnent l’orgasme.

Les femmes ne peuvent pas contrôler ces mouvements automatiques qu’elles décrivent tantôt comme des contractions d’intensité variée, parfois de façon plus exotique, par exemple comme une vibration qui part du clitoris et rayonne jusqu’au col de l’utérus.

Si vous faites attention, vous découvrirez que le vagin se spasme de temps en temps durant le rapport sexuel. L’intensité des contractions et leur fréquence marquent même, chez certaines femmes, la progression du plaisir. Pratique, donc, pour suivre la montée des eaux chez son partenaire. D’ailleurs, ce n’est pas moi qui le dis, mais la médecine :

« Chez la femme, lorsque l’excitation érotique s’intensifie et que la tension sexuelle et musculaire augmente, le premier tiers du vagin se gonfle, resserre l’ouverture et les deux tiers du fond du vagin s’arrondissent. Le pic de l’orgasme féminin est caractérisé par 3-15 contractions involontaires du troisième externe du vagin, et de fortes contractions de l’utérus et des sphincters interne et externe de l’anus. Ces contractions se produisent à des intervalles de 0,85 seconde. »[1]

Le rôle des contractions vaginales pendant le rapport sexuel

Je ne jouerai pas avec le suspense plus longtemps : les contractions vaginales pendant l’orgasme et les rapports sexuels ont d’abord une fonction biologique : elles servent à faciliter la progression des spermatozoïdes et améliorent les chances de concevoir.

D’ailleurs, comme indiqué précédemment, le vagin n’est pas le seul organe qui se contracte lors de l’orgasme puisque l’utérus se spasme en même temps. Il remonte puis redescend légèrement dans le bassin, de façon imperceptible.

Cependant, il serait dommage de restreindre les contractions vaginales à leur fonction biologique, tant ces dernières sont essentielles au niveau émotionnel et sensuel lors du coït.

Améliorer la tonicité de son plancher pelvien pour augmenter le plaisir pendant les rapports sexuels

La force des contractions vaginales est directement liée à la force des muscles du plancher pelvien (ou périnée). Ces muscles sont très importants, quel que soit votre sexe : ils ont pour fonction de soutenir les organes de la région pelvienne (le vagin, la vessie, l’anus).

La tonicité du périnée est fréquemment mesurée, notamment en post-partum afin d’éviter les douleurs et les fuites urinaires, car l’accouchement a tendance à fragiliser ces muscles. En-dehors de ces questions purement médicales, on s’intéresse moins à lui, alors que le périnée influe sur le plaisir sexuel de la femme.

Découvrir

En effet, un périnée en bonne santé, ferme, qui se resserre à la demande, permettra de décupler les sensations des deux partenaires, et notamment de la femme. Pourquoi ? Parce qu’en contractant volontairement ses muscles, on prend conscience de l’existence de ce dernier. Le cerveau capte alors plus facilement les sensations, dont le plaisir.

Les méthodes pour « muscler » son périnée sont les mêmes qu’après un accouchement. Il s’agit d’une suite d’exercices à réaliser. Il faut serrer son périnée, maintenir la contraction, puis relâcher le muscle. Répétez ainsi l’opération plusieurs fois par jours pendant plusieurs jours ou semaines. Vous pouvez également vous entraîner en utilisant un accessoire de type boule de geisha, godemichet ou jouet en silicone. II sera par ailleurs plus facile de ressentir la contraction autour de l’objet.

Au départ, mobiliser son périnée demandera un peu d’effort, mais vous vous habituerez et trouverez bientôt l’exercice aisé. Pour y parvenir, faites comme si vous vouliez vous empêcher d’uriner. Les professionnels de santé conseillent généralement de faire comme si vous essayiez d’arrêter le jet d’urine, en contractant l’urètre (en réalité, vous contractez le périnée).

Vous savez désormais quel est le rôle des contractions vaginales et comment améliorer leur intensité pour un plaisir partagé. Continuez avec trois conseils simples et efficaces pour pimenter sa vie sexuelle en couple.


[1] Le cerveau au cœur du plaisir féminin

Votre réaction à chaud
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

☄️ Les sexualités sont un cosmos 💫