Lecture en cours
Le polyamour : réinventer les relations amoureuses et le couple

Le polyamour : réinventer les relations amoureuses et le couple

À l’heure où nombre de magazines féminins et de grands médias s’intéressent aux enjeux du couple moderne – répartition de la charge mentale dans le couple, questionnements sur la volonté ou non d’avoir un enfant, etc. – et où il y a de plus en plus de célibataires en France[1], une question se pose : faut-il repenser les relations amoureuses ? Le polyamour, système relationnel dans lequel des partenaires vivent en toute transparence une liberté romantique et sexuelle, propose une alternative relationnelle s’affranchissant des limites et des contraintes classiques du couple.

S’affranchir de l’exclusivité dans les relations et les couples polyamoureux

On le sait bien : trouver chaussure à son pied, en amour comme au lit, est une quête laborieuse.

L’exclusivité amoureuse et sexuelle mène en effet à rechercher celui ou celle avec qui tout – ou presque – se passera bien forever and ever. Dans ce modèle, toutes nos attentes affectives et physiques pèsent sur une seule personne, ultime responsable de notre bonheur, trônant sur le piédestal de la fidélité éternelle !

Le polyamour part du constat que cette charge est bien lourde et que les horizons sont bien plus divers et nombreux que ce que le modèle social classique du couple – exclusif – voudrait nous le faire croire, bien que cela puisse paraître effrayant de prime abord.

« Le polyamour peut sembler menaçant car il bouleverse notre hypothèse de conte de fée selon laquelle le bon partenaire nous protègera du changement. »

Franklin VEAUX, More Than Two : a practical guide to ethical polyamory, 2014

Ainsi, le polyamour est un mode relationnel affirmant que nous pourrions nous lier amoureusement et sexuellement avec plusieurs personnes, en toute transparence, en évitant donc de faire peser nos attentes et nos besoins sur un prince charmant – ou une princesse charmante ! – qui serait l’idéal en tous points de ce nous attendions depuis notre plus tendre enfance.

La cohabitation de différentes relations amoureuses


S’il est bien beau de parler de liberté, de transparence, d’amour, comment faire en pratique lorsque notre cœur abrite plusieurs amours ?

À vrai dire, ce qu’il est important de comprendre c’est que le polyamour est un système de libre… qu’il faut donc prendre le temps d’adapter à chaque relation.

Dans une relation polyamoureuse, les libertés, les limites et le fonctionnement de la relation doivent être discutés entre les partenaires pour trouver les compromis qui mettront tout le monde dans une zone de confort vis-à-vis de soi et de l’autre. Sans communication sur les peurs, les besoins et la pratique, chaos, guerres de territoires et mises en danger affectives pourraient bien s’inviter à la table des réjouissances !

En effet – et je sens que cela va vous décevoir – les polyamoureux ne sont pas des êtres humains à part ! Il leur faut prendre en compte et entendre les insécurités et les limites de chacun.e pour avancer sainement. La liberté du polyamour est une liberté construite, à force de communication, d’adaptation et d’écoute de soi comme de l’autre.

Découvrir
les jeux érotiques d'orgasmes comme la frustration sexuelle érotique et la chasteté sont populaires

Le saviez-vous ? Il existe en polyamour un sentiment qui peut se définir comme le fait d’être heureux qu’une personne que l’on aime soit heureux.se avec quelqu’un.e d’autre : la compersion. C’est peut-être le concept illustrant le mieux la place respectée et choyée de la liberté de l’autre dans le polyamour ; si nous aimons notre liberté, pourquoi n’aimerions-nous pas aussi celle de notre amoureux.se ?

Hiérarchie ou anarchie relationnelle dans le polyamour

C’est peut-être bien LA grande question des relations polyamoureuses : veut-on vivre des relations hiérarchisées entre elles, ou non ?

En effet, si les relations polyamoureuses permettent de vivre librement des relations plurielles, vient souvent un moment où se pose la question de la place des relations les unes vis-à-vis des autres.

La hiérarchie relationnelle, comme l’indique son nom, pose ainsi une hiérarchie entre les différentes relations que quelqu’un.e peut vivre. Ainsi, une ou plusieurs relations sont considérées et définies comme hiérarchiquement plus importantes que les autres, impliquant généralement une priorisation pratique et affective.

L’anarchie relationnelle, quant à elle, est un système dans lequel aucune relation n’est prioritaire ou plus importante qu’une autre ; aucune hiérarchie n’est donc à penser et à mettre en pratique entre elles.

En somme, le polyamour se présente comme une alternative au modèle social classique des relations amoureuses. Comme tous les autres types de relations alternatives, le concept du polyamour et du couple polyamoureux suscite aujourd’hui de vives réactions dans le débat public, principalement parce qu’il reste très méconnu.

Malgré une communauté grandissante, le polyamour reste un système relationnel encore très marginal et non représenté par la culture institutionnelle et l’éducation, ce qui laisse une grande charge d’inventivité, de communication et de patience aux polyamoureux en herbe !


[1] Proportion d’hommes et de femmes résidant seuls en 1990 et 2008 selon l’âge, Insee, 2012

Votre réaction à chaud
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

☄️ Les sexualités sont un cosmos 💫